Le carré jaune des fenêtres est sorti ! Je me suis dit que le titre méritait peut-être une petite explication pour ceux qui n’auraient pas la patience d’aller chercher la réponse dans le livre.

On parle donc de la signification du titre de ce nouveau roman.

Que veut dire le titre du roman ?

Pourquoi ai-je choisi le carré jaune des fenêtres comme titre pour mon nouveau roman ?

Le carré jaune des fenêtres, c’est au sens strict, vous l’avez sûrement compris, ce qu’on voit quand on regarde les fenêtres éclairées des appartements, la nuit. Intérieurs avec ou sans rideaux, silhouettes qui passent ou qui restent, morceaux de plafonds, fragments de meubles, décorations, bouts de décor et de vie qu’on entrevoit… Evidemment, il y a aussi une autre signification !

Le carré jaune des fenêtres, c’est donc cet aperçu, un peu voyeuriste, souvent curieux, parfois intime, qu’on a de la vie de ces autres gens, la nuit, en regardant à travers leur fenêtre.
L’idée est aussi de dire que de façon générale, les gens qu’on croise, qu’on côtoie plus ou moins, qu’on aime ou non, avec lesquels on vit, finalement, tous ces gens on ne les connaît que comme à travers le carré jaune des fenêtres. On ne les comprend que partiellement, il y a toujours le reste, ce qu’on ne voit pas parce qu’on a mis des rideaux, parce que c’est hors champ, parce que la lumière de l’autre pièce est éteinte… Peut-on vraiment se comprendre et réussir à se connaître complètement ? Sans doute pas vraiment…

A part le titre, ça parle de quoi ?

Evidemment, la signification du titre est présente, à la fois dans son sens propre et premier et dans sa lecture secondaire, dans le livre. C’est une des réflexions ou thématiques qui l’irriguent et qui construisent la pensée du personnage…

Mais il n’y a pas que ça ! Un titre ne peut évidemment pas (heureusement) résumer l’ensemble d’un roman. Pour plus de détails, on peut lire l’article sur la sortie du carré jaune des fenêtres.

On trouve aussi un essai de réflexion sur la notion de routine (bien, mal, indispensable, inévitable, tragique, désespérante, rassurante…?), on trouve l’histoire d’un couple qui évolue et qui vieillit, l’idée de rêves, de projets et de place à prendre, l’idée de paternité, l’idée de mort…

Bref beaucoup de choses, mais pour tout ça et pour tout le reste, vous allez devoir lire le carré jaune des fenêtres ! Pour un autre aperçu du roman, j’ai mis en ligne les premières lignes du carré jaune des fenêtres à feuilleter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *